Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

CR Lyon Mont Blanc 6 et 7 juin 2015

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Anne R

avatar
Jour 1 :
Bourgoin-Jallieu, 7h du matin, ce samedi 6-6-2015
Environ 140 courageux s’apprêtent à partir pour ce périple de 400km en 2 jours, organisé par le CT Lyon
Pour la RGB, il y a Silvy, Patrick, Robert, Xavier B, Lolo J2, Vince, Nicolas et moi. On intègrera parmi nous Valérie de la LFC, 3ème  flower  du groupe.
On s’élance à 7h30 sur des routes très plates qui permettent d’avancer rapidement. Les garçons abritent les filles et prennent des relais, ce sera comme ça tout le long ! Trop gentil !
On passe à des endroits très agréables  le long du Rhône dans le secteur St Didier (pas La Séauve…)-La Balme-Yenne- Chanaz. 1er ravito au km 70.
Les difficultés commencent là avec l’ascension du col de Clergeon, entre Ruffieux et Rumilly. Après 80 km de plat, arrivent des pentes à fort pourcentage….
Chacun monte à son rythme en s’économisant car ce n’est pas la seule difficulté de la journée.
Manque de bol pour moi, je suis arrêtée net dans la montée : mon dérailleur s’est pris dans les rayons. Lolo, puis un gars du CT Lyon, et enfin Nicolas tentent de réparer mais la patte lâche et avec elle tous mes espoirs de terminer cette course ….  Mad  Je monte à bord de la voiture assistance du CTLyon. A son bord, des gens très sympas qui débalisent au fur et à mesure, en allant au rythme du cycliste le moins rapide de la course. En début d’après midi, on trouve un magasin DVELOS à Sillingy qui me dépanne : on me trouve une nouvelle patte, le dérailleur est pris sur un vélo d’exposition car ils ne l’ont pas en stock, et 1h après, j’ai un vélo tout neuf !  cheers  La voiture assistance m’amène jusqu’à Manigod où on retrouve les derniers cyclistes et je remonte sur le vélo : avec ma panne, j’ai évité 75 km de « vacheries »  sous 38°C  sunny  … Je peux ainsi rejoindre toute la troupe au sommet du Col des Aravis, après le passage obligé par le col de la Croix Fry. Petite pluie pour la descente sur Flumet puis « belle » remontée sur St Nicolas la Chapelle : 3 km très raides…..
Heureusement, à l’arrivée, les encouragements de la LFC et des autres coureurs arrivés avant nous  sont réconfortants!
Au total, 120km au lieu de 200…..
Soirée conviviale  drunken au cours de laquelle le club le plus représenté est récompensé (la LFC avec 11 participants), ainsi que toutes les féminines (une dizaine), et le club le plus éloigné de Lyon (Bretagne).
Puis repos !  Sleep
Jour 2 :
A 7h, on s’engage dans la petite descente qui nous a fait souffrir la veille.  2km après le départ, pschiiiit !!! C’est Robert qui a percé….  Mad Et le pneu est HS…… Nicolas remonte au chalet pour récupérer un pneu neuf dans son sac (il a fallu retrouver son sac dans le camion parmi les sacs des 140 autres concurrents……) Bref, on repart. Passage à Ugine, puis Alberville,  et Aiton avant d’attaque le col de Marocaz : magnifique mais terrible  affraid  avec de fort pourcentages. Redescente sur Chambéry pour prendre la route du col du Granier : belle et longue montée régulière. On bascule dans le massif de la Chartreuse, pour atteindre St Pierre d’Entremont, Les Echelles, et le Pont de Beauvoisin. La fatigue se fait sentir  pale  , car il ne reste plus de grosses montées, mais un tas de petites bosses.  On arrive à Bourgoin Jallieu vers 18h30 avec 202 km au compteur.
Heureux, mais fatigués !!!
A noter tout le long du parcours des ravitaillements copieux tenus par des gens aux petits soins pour nous : on se sentait vraiment encadrés ! Merci aux organisateurs ! Et un grand merci à tous mes coéquipiers (qui m'ont attendue 1h au sommet du Clergeon....)

kamil


dans ce club , il y a vraiment des gladiateurs !!!
j'ai qu'une chose à dire : BRAVO !!!
quant à Anne : trop forte ta stratégie de course, le coup de la panne en vélo j'adore Very Happy

Laurent J2

avatar
Tout d'abord , c'était un beau projet ... 2 fois 200 km et 6000 D+ , ca fait un peu peur au début ....

Heureusement , les entrainements commencés des le 1° Janvier (footing de 8 km ... d'ailleurs j'en ai pas refait depuis jocolor ), et des sorties en tous genres , longues , courtes , intensives , rythmées , fractionnées , seul , à plusieurs , sur route , sur home-trainer .... m'ont permis d'arriver disons ... préparé pour cette balade (?) ...

Ce qui me fit le plus peur , ce fut la T° élevée qu'annoncaient tous les sites météo.
Et finalement , on passa plus de temps a s'économiser pour ne pas trop se fatiguer à cause des degrés celsius , qu'a cause des kilomètres et du dénivelé.

C'est avec un peu d'appréhension et d'émotion que j'appuie sur le bouton START du compteur ce matin du samedi 6 juin ....

27 km la première heure , 33 km la 2° heure sur une belle route plate et ombragée nous amène au premier ravitaillement ...

On passe à coté du lac du Bourget avant d'attaquer la première difficulté , le col de CLERGEON ...

Pente raide , soleil ... On y est ...
Au 100° kilomètre , on attaque une partie valonnée , qui doit nous amener 60 km plus loin , à THONES , au pied des réèlles difficultés de notre journée ...

La courte mais abrupte montée sur VILLAZ , en plein cagnard , en début d'après midi ne fut pas une partie de plaisir pour bon nombre d'entre nous. Sans l'eau glacée que Patrick me versa par litres sur la tête , je crois que je serais encore en train d'essayer de reprendre mes esprits la tête dans la pelouse...

L'arrivée sur THONES par 40° failli aussi avoir raison de notre ami Robert qui présentait une mine disons ... déconfite....  Suspect

Heureusement , tout le monde fut aux petits soins a chaque fois que l'un d'entre nous montrait un (rare) signe de défaillance ... C'est ca aussi l'effet de groupe et la cohésion lorsqu'on roule tous sous le même maillot avec le même objectif : finir , et finir groupés !!!

Le col de la CROIX FRY , qui présente de beaux raidars , fut monté par paliers : quelques kilomètres avalés péniblement , puis un arrêt a l'ombre pour boire et se rafraîchir : difficile de choisir entre rester longtemps pour bien se refroidir et se désaltérer , ou le moins longtemps possible pour ne pas avoir les pattes cassées et ne plus pouvoir repartir....

Quel bonheur d'arriver la haut , sous un ciel qui devenait de plus en plus voilé et qui laissait présager au loin un futur orage , bienfaiteur pour la baisse des températures , mais qui annonçait aussi une fin de parcours sous la pluie ...

Regarder les kilomètres défiler sur son compteur .... 150... 160 ... 170 ... font finalement oublier la douleur , et motivent pour finir ce long périple ...

La première journée s'acheva après 197 km , 3700 D+ et 9h02 de pédalage ... qui laissaient évidemment quelques douleurs un peu de partout ....  drunken

Douche , chaussettes de récup et repas furement évidemment les bienvenus.
La fatigue se faisant rapidement sentir , c'est à 21h30 que je regagne mon lit ... Après avoir profité sur le balcon de l'air frais qu'un énorme orage de grêle avait apporté ... Quel spectacle de voir ses éclairs illuminer les montagnes , d'entendre ce vacarme étourdissant de ces grélons tombant sur les toits de tôle du chalet , de voir ses torrents d'eau se déverser directement des toits sur le sol , comme une cascade , et de voir la toute transformée en rivière ...

Le sommeil  ( Sleep  Sleep  Sleep ) ne fut pas aussi profond qu'espéré , mais fut réparateur quand même : en effet , après le petit déjeuner et le nettoyage du vélo qui en avait bien besoin suite au final de la veille sous la pluie , les jambes répondaient finalement bien présent pour la première ascension de la journée (3 km à 8% ) .

La suite fur plus reposante , avec la traversée d'ALBERTVILLE qui nous permettaient de nous prendre pour les coureurs pros du DAUPHINE qui allait nous suivre quelques heures plus tard.

Le col de MAROCAZ nous réservait encore de belles surprises , mais dans un décor agréable avec une jolie vue sur la vallée que l'on venait de traverser.

Quelques kilomètres supplémentaires sur les boulevards traversant CHAMBERY , puis on retrouve rapidement notre route.

Peu de temps après avoir fait la pancarte de SAINT-LAURENT , on se retrouve à JACOB-BELLECOMBETTE  (trouvez l'astuce ...) , pour attaquer , au 100° kilomètre,  les pentes ensoleillées du col du GRANIER.
Un col de 1° catégorie , 13 km , pente moyenne 8-9 % ....

La montée régulière nous offre aussi de magnifiques paysages , notamment lorsque la route passe le long des falaises, juste avant d'entrer dans un tunnel ...

L'arrivée au col , juste en dessous du Mont Granier nous permet de reprendre quelques forces.
Déja 2000 D+ de franchis , le reste ne sera qu'une succession de petites rampes que l'on monte tout en puissance. Les jambes répondent étonnamment encore bien , la troupe est encore bien groupée sous une chaleur encore bien présente , heureusement bien moins étouffante que la veille.

Plus on se rapproche de l'arrivée , et plus on sent dans la manière de pédaler du groupe un enthousiasme et une euphorie qui nous font oublier la fatigue accumulée depuis 2 jours ...

On se croirait presque dans une course d'un dimanche après-midi , un vire-vire, lorsque le peloton se met en action pour filer a 40 km/h sur les derniers tronçons qui nous ramènent à notre point de départ de la veille.

Ce sont finalement 202 km qui s'affichent sur mon compteur pour clore cette journée.

Un immense bravo à nos 3  flower  flower  flower

C'est avec une belle émotion , et quelques yeux embués , que nous nous embrassons et nous félicitons tous d'avoir accompli , chacun , et tous ensemble , ce beau défi.


Tellement beau et agréable que quelque chose me dit que dans un an .....

Xav

avatar
Que dire après ces superbes CR, aux limites de la poésie Very Happy

Personnellement j’étais un peu bridé le samedi, causé, comme les autres, par la chaleur mais le dimanche j'avais des jambes de feux et donc j'ai pu bien en profiter.
Les belles sorties avec la RGB et les galères seul depuis le début d'année ont donc porté leurs fruits.

J'avais des doutes pour le coté endurance, d'accumuler 2 jours à 200 bornes, mais en discutant avec d'autres participants ayant de l’expérience sur la rando, le deuxième jour est souvent bon.
Par contre mardi je serai bien resté au lit tte la journée lol!

Coté organisation, c'était merveilleux. Un club organisateur, CT Lyon, et les membres étaient extraordinairement sympas, attentionnés et heureux de nous assister. Du coup, une ambiance de détente formidable, des ravitos où on remonte aussi bien les batteries que le moral.

Je conseil cette rando à tout le monde, vraiment un moment de bonheur, amplifié par le super groupe d'Amis.

Du soleil, du vélo, des Amis, de la bouffe et des bonnes bières aux arrivées... What's else....

Robert

avatar
Bravo à mes camarades pour leurs CR très complets... On a vécu une belle aventure grâce à l'entraînement bien sûr mais aussi et surtout grâce à l'amitié et à la solidarité qui règnent au sein du groupe.... Si Xavier n'avait pas été là pour accompagner ma longue agonie sous la chaleur du col de la croix fry je ne serais jamais arrivé en haut.... Et le matin du 2ème jour lorsque j'explose mon pneu dès le départ... Si Nico n'avait pas été là pour remonter à l'hôtel en chercher un dans son sac je serais parti comment?
Bref il reste de belles images et une certaine fierté

Philippe OLLIER

avatar
Bravo à tous, bravo pour la perf, bravo pour le courage, et bravo pour ce CR. De vrais pros. Il ne vous manque que les oreillettes lol! .

http://www.stromainvtt.free.fr

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum